naar top
Menu
Logo Print
Artikel - 29/11/2017

BIM REUNIT DES PARTENAIRES DE CONSTRUCTION
SUR LA PLATE-FORM NUMERIQUE

QU'EST-CE QUE LE BIM?

BIM est l'acronyme de Building Information Modeling et se réfère à un processus (conceptuel) intégré dans lequel des modèles sont directement associés à des informations, de sorte que les informations de projet peuvent être traitées et partagées de façon univoque et aisée. Toutefois, le BIM n'est pas un concept univoque et connaît différentes interprétations. Pour l'un, il s'agit avant tout d'un logiciel de dessin ou d'une méthodologie de conception; pour l'autre, un modèle de communication ou de collaboration. “Néanmoins, toutes deux sont cruciales", affirme Stefan Boeykens, manager BIM sr. chez D-Studio et professeur invité à la KU Leuven. “On peut dire que le BIM est né pour résoudre les problèmes de communication et de collaboration dans le secteur de la construction. Cependant, sans le développement technique de certains progiciels, il serait tout simplement impossible. Les modèles 3D n'en sont pas le cœur, mais ils sont bel et bien nécessaires pour pouvoir communiquer ensemble de façon efficace."


Building information modeling

Il existe différents progiciels sur le marché permettant une modélisation directement en 3D. Les fonctionnalités de ces programmes sont généralement équivalentes et le choix en faveur de l'une ou de l'autre repose dans bien des cas sur les choix logiciels antérieurs ou une préférence personnelle, bien qu'il existe également des progiciels très spécialisés axés sur par exemple l'ingénieur en stabilité ou l'installateur HVAC. La modélisation dans un tel logiciel s'effectue ici directement en 3D: au lieu de dessiner avec des lignes et des cercles, on dessine avec des murs, des sols, des profilés, des conduites, etc. Au départ du modèle 3D, les différents plans, coupes et vues peuvent être générés ensuite.

Contrairement aux systèmes CAO traditionnels, ces problèmes fonctionnent de façon synchrone. Quand un mur est placé dans le modèle, la position sera également adaptée de façon automatique dans les plans et les coupes. De plus, des propriétés et paramètres peuvent être attribués à chacun des éléments dans différents niveaux de détail. C'est ainsi qu'on peut, par exemple, fixer la construction complète d'un mur extérieur et attribuer des priorités à certains matériaux. Du reste, il est superflu de dessiner à chaque fois la structure complète et chaque nœud constructif, et on peut d'emblée générer les métrés et les listes de pièces.

Building information management

Afin de souligner l'importance de l'échange, de la communication et de la gestion, différentes instances plaident pour une interprétation alternative du terme BIM, à savoir Building Information Management. Grâce au BIM, on peut, en effet, non seulement déduire quantités et métrés à partir d'un modèle, mais aussi partager, rassembler et consulter toutes les informations et modèles des différentes parties. Ceci s'effectue sur un serveur partagé ou dans le 'cloud'. Si les différentes parties travaillent avec le même logiciel, les modèles peuvent être directement partagés les uns avec les autres; s'ils travaillent avec des progiciels différents, les modèles sont d'abord convertis en fichiers de référence dans le format IFC (Industry Foundation Classes) certifié ISO. Grâce à BCF (BIM Collaboration Format), les problèmes et points névralgiques peuvent, du reste, être désignés et décrits de façon univoque, sans devoir faire circuler à nouveau les modèles lourds. L'échange d'information est ainsi plus rapide et plus efficace, et les différents partenaires peuvent être impliqués plus tôt dans le processus de conception et de construction.

TROIS MALENTENDUS SUR LE BIM

“Le Bim Est un progiciel de dessin"

Pour beaucoup de gens, le BIM est synonyme de progiciel de dessin permettant la modélisation en 3D. “Pour de nombreuses entreprises, la modélisation 3D est effectivement l'entrée," précise le consultant BIM, Stefan Boeykens, “mais au final, tous ces progiciels ne sont qu'un outil. Les modèles 3D vous permettent de générer des informations et de parler d'un projet de façon univoque avec les différentes parties, mais ils ne sont pas le but en soi."

“Le bim est uniquement pour les architectes"

Précisément parce que le BIM est régulièrement assimilé à un progiciel de dessin, l'idée domine qu'il est surtout réservé aux architectes. Cependant, la réelle valeur ajoutée du BIM n'apparaît que quand les différentes parties du processus de construction
architectes, bureaux d'études, entrepreneurs, menuisiers, …
l'emploient et qu'il est utilisé intégralement comme outil de communication et de conception.

“Chacun travaille dans le même modèle"

A l'exception des très petits projets, il existe généralement plusieurs modèles par projet. C'est ainsi que les différentes parties travaillent chacune dans un modèle de discipline qui, au besoin, peut encore être scindé. Chaque partie peut travailler avec le logiciel qu'elle préfère ou qui correspond le mieux à sa fonction. Par la synchronisation des modèles à intervalles préétablis, tout s'harmonise.